...........

Ministère de l'Instruction publique

INSTRUCTION GENERALE DU 29 DECEMBRE 1898

Paru dans le Bulletin de l'Instruction primaire en janvier 1899



Remerciements aux Archives Départementales qui nous ont transmis ce texte

Instruction générale pour la préparation de l’Exposition du Ministère de l’Instruction publique (Classe I Enseignement primaire) à l’Exposition universelle de 1900.

Paris, le 29 décembre 1898

         Monsieur le recteur,

Après avoir pris l’avis de la Commission nommée par arrêté du 23 mars 1898 et chargée de préparer l’exposition du Ministère de l’Instruction publique à l’Exposition universelle de 1900, il m’a paru que le moment était venu de vous adresser une instruction générale fixant les conditions dans lesquelles le personnel de l’enseignement primaire et les divers établissements publics d’enseignement primaire pourront participer à cette exposition spéciale.
L’exposition de l’enseignement primaire formera deux divisions : 1° l’exposition spéciale du Ministère de l’Instruction publique et des établissements ou collaborateurs choisis par lui ; 2° l’exposition des écoles publiques ou privées, des départements, communes et particuliers a
dmis à exposer dans les limites et aux conditions fixées par le comité d’admission  de la classe I, institué par arrêté du Ministre du Commerce, de l’Industrie, des Postes et des Télégraphes, en date du 17 octobre 1897.
L’exposition du Ministère de l’Instruction publique doit donner une représentation fidèle et complète de l’enseignement primaire en 1900. Nous devrons nous efforcer d'atteindre ce résultat par tous les moyens en notre pouvoir.
La commission nommée par l’arrêté du 23 mars 1898 s’occupe exclusivement
de l’organisation des exposants de la première division, et l’instruction que je vous adresse ne concerne qu’eux. Elle détermine les conditions générales d’installation auxquelles les exposants qu’elle aura désignés devront se conformer. L’emplacement leur sera accordé gratuitement et ils pourront participer à l’exposition collective du ministère tout en conservant leur inscription au catalogue et leurs droits éventuels aux récompenses du jury.
Les exposants de la seconde division, indépendants de l’exposition du ministère, devront adresser directement leurs demandes d’admission à la Direction générale de l’exposition (classe I), avenue Rapp, n° 2.

Commissions académiques et départementales

A l’effet d’alléger la tâche de la Commission de préparation de l’exposition siégeant à Paris, au Ministère, j’ai décidé que tous les objets destinés à figurer dans l’exposition du Ministère de l’Instruction publique seraient soumis à une double sélection faite d’abord au chef-lieu du département, puis au chef-lieu de l’académie.
Vous aurez en conséquence, monsieur le Recteur, à procé
der à la nomination de deux commissions.
La Commission académique sera présidée par vous. Elle comprendra des inspecteurs d’académie, des inspecteurs de l’enseignement primaire, des directeurs, directrices et professeurs des écoles normales du ressort et des écoles primaires supérieures, des directeurs et directrices d’écoles primaires élémentaires et d’écoles maternelles.
La Commission départementale, présidée par l’Inspecteur d’académie, se composera du Directeur de l’école normale d’instituteurs et de la Directrice de l’école normale d’institutrice, des inspecteurs de l’enseignement primaire du département, de directeurs et directrices, instituteurs et institutrices
d’écoles primaires élémentaires et supérieures et d’écoles maternelles.
Je vous laisse toute latitude quant au nombre de personnes que vous ferez entrer dans ces commissions ; vous voudrez bien seulement faire en sorte d’y nommer des membres de l’ordre des sciences et de l’ordre des lettres pour représenter les écoles normales et les écoles primaires supérieures, et ne pas perdre de vue qu’elles auront à se livrer à un examen minutieux et approfon
di des objets qui leur seront soumis.
Il vous appartiendra de convoquer ces commissions en temps utile, de déterminer les conditions dans lesquelles les objets soumis à leur examen devront leur être adressés et de fixer la date à laquelle les envois ne seraient plus reçus.
La Commission constituée au Ministère choisira parmi tous les envois ceux qui devront définitivement figurer à l’exposition
du Ministère.

I

DISPOSITIONS GENERALES

L’exposition du Ministère de l’Instruction publique (enseignement primaire) comprendra six sections, savoir :
1° section.- Administration centrale – Inspection générale de l’instruction primaire – Inspection académique – Inspection de l’enseignement primaire
2° section.- Ecoles maternelles
3° section.- Ecoles primaires élémentaires, classes enfantines, cours complémentaires
4° section.- Ecoles primaires supérieures et professionnelles. Ecoles nationales professionnelles.
5° section. – Ecoles normales primaires, écoles
annexes et écoles d’application
6° section. – Œuvres complémentaires
de l’école : cours d’adultes, conférences, bibliothèques scolaires, caisses des écoles, caisse d’épargne scolaire, mutualités scolaires, cantines scolaires, associations diverses

 II

DISPOSITIONS SPECIALES AUX DIVERSES SECTIONS

En abordant la partie de ces instructions qui concerne le choix et le classement des objets dont se composera l’exposition de chacune des sections ci-dessus, je tiens à bien spécifier, Monsieur le recteur, qu’il ne s’agit pas, quant à présent, de provoquer l’envoi immédiat à Paris, des divers objets dont l’énumération va suivre, mais de mettre les intéressés en mesure de faire cet envoi au chef-lieu du département ou au chef-lieu académique, à la date qui sera fixée par vous. Il importe en effet que ceux-ci connaissent à l’avance les conditions dans lesquelles seront acceptés les objets scolaires à exposer. La commission a voulu guider les intéressés et les commissions dans la préparation de la plupart des travaux destinés à l’exposition. Voici l’indication sommaire des parties essentielles dont se composera chaque exposition.

I. ADMINISTRATION CENTRALE ET INSPECTION GENERALE DE L’ ENSEIGNEMENT PRIMAIRE. - L’exposition de l’administration centrale comprendra :
   1° Les collections des lois, règlements et actes administratifs intéressant l’enseignement primaire public ;
   2° Les documents relatifs à l’organisation de l’administration centrale, du conseil supérieur de l’instruction publique et des commissions consultatives ;
   3° Les programmes édictés après avis du conseil supérieur ;
   4° La statistique de l’enseignement primaire ;
   5° Les budgets ;
   6° Les catalogues officiels des ouvrages admis dans les bibliothèques scolaires et les bibliothèques pé
dagogiques ;
   7° Une collection du bulletin administratif ;
   8° Des rapports d’inspection générale
L’organisation de cette exposition incombera exclusivement à l’a
dministration centrale. Vous n’aurez pas à vous en occuper.

II. INSPECTION ACADEMIQUE. – L’exposition académique sera représentée :
   1° Par la liste chronologique des inspecteurs d’académie de chaque département depuis 1854 : on indiquera, dans une courte biographie, leurs noms, prénoms, leurs titres universitaires et leurs services ;
   2° Par des extraits des bulletins départementaux reproduisant les circulaires, programmes mensuels et
directions pédagogiques de nature à faire apprécier l’impulsion donnée dans le département au service de l’enseignement primaire à partir de 1870 ;
   3° Par un choix de rapports faits au Préfet et au Conseil départemental et qui offrent un intérêt général au point
de vue du développement de l’enseignement primaire ;
   4° Par les publications personnelles d’ouvrages relatifs à l’enseignement primaire.
Vous voudrez bien inviter les inspecteurs d’académie à recueillir et à m’adresser ces divers documents.

III. – INSPECTION PRIMAIRE. – L’exposition de l’inspection primaire comprendra :
   1° Un recueil de bulletins d’inspections (Ils seront retranscrits en supprimant les noms des communes et des instituteurs) ;
   2° Un recueil de sujets traités dans les conférences pédagogiques ;
   3° Les travaux originaux et personnels des inspecteurs concernant l’enseignement primaire.
En ce qui touche ces
documents, il est nécessaire qu’ils me soient adressés avant le 1° mai 1899 (Direction de l’enseignement primaire, 3° bureau). Il en est, en effet, qui figureront dans des publications officielles dont je devrai, sans tarder, organiser l’impression.

III

ECOLES PUBLIQUES DE TOUT DEGRE

I. INSTALLATION MATERIELLE. – L’installation matérielle de l’Exposition universelle de 1900 comprendra, pour chacune des catégories d’écoles, les constructions scolaires proprement dites, le mobilier scolaire et le matériel d’enseignement.
Les constructions scolaires pourront être représentées :
1° Par des plans d’ensemble à l’échelle de 5 mm par mètre, sans toutefois dépasser le format demi-grand aigle ;
2° Par des vues d’ensemble à vol d’oiseau, sans dépasser le même format ;
3° Par des détails de plans, façades ou coupes à l’échelle de 1 cm ;
4° Par des dessins, photographies ou modèles en relief des parties les plus intéressantes de l’installation des différents services ; les dessins à des échelles variables, sans dépasser le format demi-grand aigle : les photographies du format 13 sur 18 au minimum, non collées ;
5° Des notices relatives aux bâtiments scolaires, aux détails des constructions, systèmes d’aération, de chauffage, de ventilation, etc.., pourront accompagner les plans,
dessins, particulièrement en ce qui concerne les groupes scolaires des grandes villes, les écoles primaires supérieures importantes et les écoles normales.
Les dessins des trois premières catégories seront surtout exposé
dans des cartons ou sur des meubles spéciaux, tournants ou autres ; ceux de la quatrième catégorie seront, autant que possible, exposés sur les surfaces murales.
Les dessins seront exécutés soit par des architectes, soit par les élèves ou les maîtres,
d’après un relevé sur place.
Pour éviter l’encombrement, et aussi pour faciliter le travail des diverses commissions, vous voudrez bien inviter les inspecteurs d’académie à désigner parmi les écoles du département des différents types celles qui remplissent les meilleures con
ditions d’installation et dont les plans peuvent être représentés comme des modèles. Il suffirait d’un exemplaire, deux au plus de chaque type (écoles primaires supérieures, écoles élémentaires de ville, de bourg ou de hameau, écoles maternelles).
En ce qui concerne les écoles normales, je vous serai obligé d’en choisir seulement une d’instituteurs et une d’institutrices dans votre académie.
Le mobilier scolaire et le matériel
d’enseignement seront représentés également par des dessins et des photographies. Les inspecteurs d’académie auront à signaler à l’avance, avec croquis à l’appui, les objets plus particulièrement intéressants qui pourraient figurer en nature.

II. ORGANISATION PEDAGOGIQUE. – Les écoles des deuxième, troisième et quatrième sections seront appelées à exposer particulièrement sous ce titre :
1° La répartition
détaillée par mois ou par trimestre, des matières du programme officiel adopté dans chaque département ;
2° Les règlements intérieurs
des écoles ;
3° Les registres scolaires ;
4° Des spécimens
d’images, bons points et récompenses ;
5° Des photographies représentant les exercices collectifs des élèves : mouvements, évolutions et jeux
des enfants des écoles maternelles et pour les écoles primaires, élémentaires et supérieures, les travaux manuels, le jardinage, les manipulations, le dessin, la gymnastique, les jeux, etc.

III. TRAVAUX DES MAITRES. – Les travaux des maîtres se composeront :
1° Des cahiers de préparation des classes ;
2° Des cahiers de textes ;
3° Des travaux et mémoires relatifs à l’organisation des écoles, aux méthodes et aux procédés d’enseignement ;
4° Des registres renfermant les procès-verbaux des conférences pédagogique du canton, d’une ville ou d’une circonscription d’inspection primaire ;
5° Des documents relatifs aux bibliothèques pé
dagogiques, à leur composition et à leur fonctionnement ;
6° De monographies communales et scolaires.
Pour les écoles primaires supérieures et les écoles nationales professionnelles, les monographies seront ré
digées d’après le plan annexé à la présente instruction.

IV. TRAVAUX DES ELEVES. – Les travaux des élèves seront représentés par les objets ci-après :
1° Cahiers de devoirs mensuels ou de composition ;
2° Cahiers de roulement ;
3° Cahiers de devoirs ;
4° Cahiers spéciaux (morale,
dessin, travaux manuels, exercices de cartographie, etc.) ;
5° Collections
de travaux manuels (pliage, tressage, tissage, cartonnage, couture, travaux du fer et du bois) 
6° Pour les écoles maternelles, cahiers
de dessin des jeunes enfants.
Les cahiers de devoirs mensuels devront comprendre, pour un élève, tous les devoirs et exercices faits par lui depuis son entrée dans une école. Les cahiers de roulement ou de devoirs renfermeront les exercices exécutés au cours
des années scolaire 1897-1898 ou 1898-1899.
Ces travaux présenteront un caractère absolu
de sincérité et n’auront pas été préparés spécialement en vue de l’exposition. Ils devront être examinés avec le plus grand soin par la Commission départementale  chargée du choix des documents à transmettre à la Commission académique. Chaque département n’en fournira qu’un petit nombre triés parmi les meilleurs.
Sauf pour les écoles maternelles et les classes enfantines, le dessin à l’échelle ou le croquis soigneusement coté
devra accompagner tout exercice de travaux manuels (filles et garçons).

V. RESULTATS DE L’ENSEIGNEMENT. – Les résultats de l’enseignement seront constatés par un tableau indiquant, pour chaque département, les réceptions aux examens et aux concours depuis 1889, et, en outre, en ce qui concerne les écoles primaires supérieures, la répartition des élèves entre les différentes carrières depuis 1889.

IV

ECOLES NORMALES

 Les écoles normales d'instituteurs et d'institutrices enverront à la commission académique dans les délais que vous aurez fixés les travaux dont la nomenclature se trouve plus loin.
La commission académique a pour mandat de réaliser la représentation de deux écoles normales modèles. Si, parmi les écoles normales du ressort, il s'en trouve une d'instituteurs et une d'institutrices qui remplissent toutes les conditions pour représenter à elles seules les deux écoles normales modèles, le choix du jury s'arrêtera sur ces deux écoles normales ; dans le cas contraire, la Commission choisira dans les envois qui lui seront faits les éléments les plus propres à réaliser les deux types demandés.

I. MONOGRAPHIES. - Chaque directeur et chaque directrice d'école normale présentera une monographie de l'école qu'il dirige. Cette monographie fera connaître l'histoire de l'établissement : création, transformation diverses, tant au point de vue matériel qu'au point de vue pédagogique et moral ; budgets, statistique, situation actuelle, institutions annexes, fêtes et soirées avec programmes, participation aux oeuvres complémentaires de l'école, etc.
Ces monographies ne peuvent être que manuscrites. Elles seront rédigées sur papier fort de 20 cm sur 31 avec marges de 3 cm à droite et à gauche, au recto et au verso, de manière à en faciliter la reliure, qui sera faite par les soins de l'administration centrale.
Par exception, toutes les monographies devront être adressées par vos soins au Ministère (Direction de l'enseignement primaire, 3° bureau), avec la mention : Exposition.

II. TRAVAUX DES MAITRES ET DES ELEVES-MAITRES. -
Cahiers de notes
Cahiers de devoirs et de compositions se rapportant aux divers enseignements de l'école : morale, psychologie appliquée à l'éducation, langue française, langues étrangères, histoire, géographie, sciences, etc.
Les devoirs seront corrigés et annotés par le professeur. Ils porteront la date avec le nom de l'élève-maître et seront accompagnés d'un plan placé en tête, s'il a été fait par l'élève, ou à la fin, si ce plan a été proposé par le professeur.
Chacun des recueils ainsi formé sera précédé d'une note ou avant-propos, dans lequel le professeur expliquera sa méthode et sera suivi d'une table des sujets traités.
Il y aura un recueil de devoirs et de compositions dans chaque promotion, pour chaque matière d'enseignement. Y figureront seulement les meilleures copies.
Cahier de lectures personnelles.- On trouvera dans ces cahiers les appréciations et impressions de l'élève avec les directions du professeur. Sur la première page figurera la liste des ouvrages ou parties d'ouvrages lus par l'élève au cours de l'année.
Les cahiers de devoirs et de compositions et les cahiers de lectures personnelles vous seront envoyés à raison d'un ou deux par promotion.
4° Travaux de dessin. - Ils comprendront des exercices de dessin d'imitation, de dessin géométique, et pour les élèves-maîtresses, de composition décorative. Ils seront exécutés conformément aux programmes des écoles normales et aux instructions qui les accompagnent.
Aux dessins seront joints les carnets pédagogiques des plans des leçons faites par les élèves-maîtres à l'école annexe, avec croquis à l'appui.
Sur tous les dessins, les corrections faites par le professeur resteront apparentes. Les notes du professeur figureront au bas de la page, à droite, conformément aux indications ci-après :
  Pour le dessin d'imitation :
        Application du paragraphe du programme,
                        Mise en place......................
Notes partielles    Massé des ombres...............                  moyenne :
                        Rendu...............................
  Pour le dessin géométrique :
        Application du paragraphe    du programme,
                         Trait au crayon.................
Notes partielles     Trait à l'encre..................                     moyenne :
                          Lavis.............................
Chaque envoi ne comprendra qu'un seul exemplaire d'un dessin ou d'un croquis.
Travaux manuels et modelage.- Ils comprendront les divers exercices indiqués au programme des écoles normales
Les Travaux de pliage, de tissage, etc., exécutés en première année seront accompagnés des directions du professeur. Les modelages ne seront acceptés que s'ils sont en terre cuite ou en plâtre.
Les Travaux agricoles seront représentés par les photographies dont il est question dans l'instruction du 25 avril 1898.
Travaux de couture. - Il sera demandé à chaque école normale d'institutrices :
  1.Un choix de travaux de couture exécutés par les élèves des trois promotions, pendant l'année scolaire 1898-1899, conformément au programme du 23 septembre 1898.
  2.Des objets non compris dans la catégorie précédente et se rapportant à l'habillement, à l'ameublement,etc. Ils devront être de petit volume et jamais à l'état d'échantillons.
A ces envois pourront être joints :
a) Des poupées représentant les costumes de la région. ces poupées seront munies d'un support. Elles n'auront pas moins de 35 cm de hauteur, ni plus de 40 cm. Elles seront accompagnées d'une notice et des patrons qui auront servi à la confection de leur costume.
b) Des panneaux représentant les armoiries du chef-lieu du département ou de la ville où est située l'école normale.
Chaque panneau devra avoir exactement 23 cm de largeur sur 30 cm de hauteur. Cet espace sera entièrement couvert, que les armoiries comportent ou non une couronne murale, des devises, des accessoires, mais les armes elles-mêmes ne devront pas avoir plus de 16 cm de hauteur. Un bord de deux cm non ouvragé devra être laissé autour du panneau afin d'en permettre l'encadrement : le nom de la ville sera inscrit en une place quelconque du travail,faisant corps avec lui.
L'ouvrage devra être apprêté, gommé et emballé à plat dans un carton solide.
Enseignement expérimental :
a) Travaux de manipulations. - Les cahiers de manipulations seront accompagnés, s'il y a lieu, des meilleurs spécimens des travaux exécutés par les élèves-maîtres sous la direction du professeur.
b) Herbiers. - Les herbiers seront composés plus spécialement de plantes caractéristiques de la région. Ces plantes auront été récoltées par les élèves au cours des herborisations de 1897-1898 ou de 1898-1899. Les spécimens seront fixés par des bandelettes gommées sur des feuilles simples de papier fort ayant 44 cm de hauteur sur 28 cm de largeur. Ils seront accompagnés d'étiquettes conformes au type prescrit par les instructions ministérielles et formeront un ensemble renfermé dans un carton.
Chants scolaires. - Chaque école normale enverra un recueil de chants choisis, copiés ou étudiés par les élèves sous la direction du professeur de musique.
Cahiers de préparation de classe des élèves-maîtres et élèves-maîtresses de service à l'école annexe.- Ces cahiers porteront les plans des leçons faites par les élèves, les remarques du personnel de l'école annexe, les études de caractères, etc.
10° Travaux des maîtres et des élèves de l'école annexe. - Pour ces travaux, qui seront joints aux envois des écoles normales, voir les instructions concernant le personnel des écoles primaires.
L'exposition des écoles normales sera complétée par des photographies des exercices collectifs : travaux manuels, jardinage, manipulations, dessin, modelage, gymnastique, jeux, etc.

V

OEUVRES COMPLEMENTAIRES DE L'ECOLE

Les oeuvres complémentaires de l'école peuvent être représentées à l'exposition comme il suit :
I. ENSEIGNEMENT DES ADULTES :
Statistiques montrant le développement de cours d'adultes et des conférences en ces dernières années.- Ces statistiques seront établies pour chaque département au moyen d'une série de tableaux dont les dispositions seront arrêtées par l'administration centrale et qui seront adressées en temps utile aux inspecteurs d'académie.
Travaux des maîtres. - Chaque département en fournira un nombre restreint. Ils seront choisis parmi ceux qui offrent le plus d'intérêt et d'originalité. Ils se composeront de spécimens de conférences, de plans de cours, etc.
Travaux d'élèves.- La nature en est extrêmement variable ; par suite une grande latitude paraît devoir être laissée aux commissions départementales et académiques pour le choix qu'elles auront à faire. Les travaux pouvant être acceptés sont les cahiers et devoirs d'adultes choisis avec soin et en petit nombre, les dessins de toute nature, à main levée et avec les instruments, les aquarelles et peintures diverses, les modelages, les travaux manuels en bois et en fer, etc.
On admettra aussi des photographies représentant des vues de cours d'adultes, d'auditoires, de conférences, de réunions du dimanche et de fêtes scolaires, de travaux sur le terrain (arpentage, nivellement, etc.), de travaux agricoles et horticoles et de leurs résultats.
Matériel. - Le matériel comprendra des spécimens en nature et des photographies du matériel employé dans les cours et conférences pour les projections, pour l'enseignement des sciences expérimentales, du dessin, des travaux manuels, de la gymnastique, du tir, de la topographie, du chant, etc.
II. BIBLIOTHEQUES SCOLAIRES :
1° Tableau par département des bibliothèques scolaires, indiquant le nombre des livres de lecture et le nombre des prêts pendant l'année 1898 ;
2° Spécimens bien choisis et en nombre très restreint des catalogues de bibliothèques scolaires urbaines et rurales ainsi que des registres d'entrée et de sorties des livres prêtés au dehors de l'école.
III. CAISSES DES ECOLES :
1° Tableau, par département, des caisses des écoles faisant connaître pour chacune le nombre des membres, le montant des recettes et des dépenses ainsi que les sommes en caisse à la clôture de l'année 1898 ;
2° Quelques modèles de statuts
IV. CAISSES D'EPARGNE SCOLAIRES :
Tableau, par département, des caisses d'épargne scolaires, mentionnant pour chaque caisse d'épargne le nombre des livrets et les sommes inscrites à ces livrets à la clôture de l'exercice 1898.
V. CANTINES SCOLAIRES :
1° Etat, par département, des cantines scolaires ;
2° Menus et prix de revient ;
3° Photographies représentant quelques-unes des meilleures installations matérielles et les enfants au moment des repas.
VI. MUTUALITES SCOLAIRES :
1° Tableau, par département, donnant le nombre des mutualités comparé au nombre des écoles, le nombre des mutualistes, le montant des versements, l'emploi des fonds.
2° Modèles de statuts
VII. COLONIES DE VACANCES :
Dans les départements où ces colonies existent, l'inspecteur d'académie fournira un rapport sur leur organisation, leurs ressources, leurs dépenses et les résultats obtenus.
VIII. ASSOCIATIONS D'ANCIENS ELEVES, PATRONAGES, SOCIETES DE TEMPERANCE, etc.
1° Rapport, par département, faisant connaître l'organisation de ces diverses oeuvres, le nombre de leurs adhérents, leurs ressources et leurs dépenses.
2° Spécimens des statuts.
Tous ces tableaux et rapports seront sur papier de 20cm sur 31 avec marges de 3 cm à droite et à gauche au verso et au recto.

VI

DISPOSITIONS D'ORDRE

Pour faciliter la réunion et le classement des divers objets qui figureront à l'exposition du Ministère de l'Instruction publique, il me paraît indispensable que tous les envois de même nature aient un certain caractère d'uniformité.
Je vous prie, en conséquence, Monsieur le Recteur, d'inviter les exposants à se conformer aux indications déjà données dans cette instruction et celles qui suivent :
Photographies.- Toutes les photographies auront au minimum 13 cm sur 18 cm ; le format de 9 cm sur 12 cm ne sera admis que pour les instantanés. Elles seront envoyées non collées et protégées par des cartons solides. Elles devront porter au dos, au crayon, le nom de l'école et du département, ainsi que l'indication du sujet qu'elles représentent.
Cahiers de devoirs et de compositions. - Les cahiers de devoirs et de compositions devront avoir les dimensions ci-après :
Ecoles maternelles : Cahiers de dessins, 17 cm sur 22 cm. Ils porteront le titre :"Ecole maternelle de...Dessins"
Ecoles primaires élémentaires : Tous les cahiers de ces écoles auront environ 17 cm sur 22 cm.
Ecoles normales et écoles primaires supérieures : Le format des cahiers de notes et des cahiers de lectures personnelles sera environ de 17 cm sur 22 cm ; celui des recueils de devoirs et de compositions 20 cm sur 31 cm. Les cahiers de notes porteront sur la feuille de garde le nom de l'école, celui du professeur et celui de l'élève avec l'indication de la promotion ou de l'année d'études.
Les recueils de devoirs mentionneront en outre la date du devoir. Les cahiers et recueils seront reliés au frais des écoles normales ou des écoles primaires supérieures ; le dos en sera vert pour ceux relatifs aux sciences et rouge pour ceux relatifs aux lettres.
Travaux manuels. - Les travaux de pliage, de tressage et de tissage figureront dans des cahiers de 17 cm sur 22 cm.
Les autres travaux manuels (carton, fil de fer, tôle, bois, fer, plâtre, etc.), les exercices de modelage et les travaux de manipulations seront accompagnés chacun d'une étiquette faisant connaître leur origine, avec l'indication de la date et de la promotion.
Les travaux de couture seront fixés par des points à l'intérieur de feuillets doubles de papier très fort. Ces feuillets pliés auront 35 cm sur 27 cm. En général, les ouvrages ne devront occuper que le recto du feuillet ouvert, le verso à gauche étant destiné aux dessins ou légendes se rapportant aux travaux placés vis-à-vis.
Sur le recto extérieur de chaque feuillet on indiquera le département, la ville, le nom de l'élève et le genre de travail exécuté.
Les travaux manuels des écoles maternelles et des écoles de filles de tous degrés destinés à être mis en vitrine seront étiquetés annotés et envoyés dans des boîtes résistantes.
Dessins. - Les formats des divers dessins seront les suivants :
I. DESSIN D'IMITATION. - Ecoles primaires élémentaires. 1/6 feuille Ingres blanc ( tout papier réglé ou quadrillé est prohibé ) environ 22 cm sur 25 cm.
Ecoles normales et écoles primaires supérieures. 1/2 feuille Ingres blanc ( 33 cm sur 50 cm ) et, par exception, une feuille entière ( 50 cm sur 66 cm ).
II. DESSIN GEOMETRIQUE. - Ecoles primaires élémentaires. Les exercices de dessins géométriques seront exécutés sur les cahiers ordinaires de devoirs dont les dimensions ont été indiquées ci-dessus ( 17 cm sur 22 cm ).
Ecoles normales et écoles primaires supérieures. 1/8 grand aigle ( 24 cm sur 32 cm ) et par exception, 1/4 grand aigle ( 32 cm sur 48 cm ).
Pour les croquis, on se servira de feuilles 1/6 Ingres blanc.
CARNETS PEDAGOGIQUES. - Ces carnets auront 22 cm sur 35 cm.
III. COMPOSITIONS DECORATIVES. - Elles seront exécutés sur des feuilles 1/4 grand aigle ( 32 cm sur 48 cm ). La composition sera dessinée et, s'il y a lieu, peinte sur une moitié de la feuille ; sur l'autre moitié, sera jointe, s'il y a lieu, la réalisation matérielle exécutée à l'atelier.
Chaque feuille des divers genres de dessin portera : le titre du dessin, le nom de l'élève, l'indication de la promotion ou de l'année d'études, la date de l'exécution et le cachet de l'école.
Lorsqu'un dessin géométrique ( croquis ou mise au net ) aura été exécuté d'après un modèle en relief, il portera la mention : "exécuté d'après le relief".
L'envoi complet d'une école sera logé dans un carton. Les dessins d'imitation seront placés dans des feuilles de papier blanc suffisamment résistantes et les dessins géométriques dans des enveloppes de papier bulle.
A chaque paragraphe du programme de l'un ou de l'autre dessin, répondra une enveloppe particulière sur le plat de laquelle on inscrira, après avoir apposé le timbre de l'école : 1° le texte officiel du paragraphe ; 2° la désignation des dessins contenus dans l'enveloppe rangés par ordre de date.
des enveloppes spéciales seront affectées aux compositions décoratives.

VII

EXPOSITION RETROSPECTIVE

L'exposition rétrospective sera organisée par les soins du Comité d'admission nommé par M. le Ministre du commerce. Mais l'administration de l'Instruction publique y contribuera en centralisant tous les documents que vous aurez pu recueillir.
Il est à désirer que la collection d'objets et de documents qui seront placés sous les yeux du public soit aussi riche que possible et que leur comparaison fasse ressortir d'une manière satisfaisante le contraste entre le passé et le présent.
L'exposition rétrospective s'arrêtera à l'année 1870, en remontant aussi haut que possible dans le passé. Elle comprendra 4 divisions :
I. HISTOIRE DES IDEES PEDAGOGIQUES. - Elle comprendra :
1° Une collection des ouvrages pédagogiques antérieurs à 1870 et des instructions ministérielles donnant au personnel les directions pédagogiques ;
2° Des articles de journaux, de revues, etc.., traitant les questions de pédagogie, de façon qu'on puisse suivre les manifestations de l'opinion publique en matière d'éducation nationale.
3° Les ouvrages et mémoires de tout genre relatifs à l'histoire de l'enseignement primaire.
Je vous serai obligé de rechercher ceux qui concernent les pays compris dans votre académie.
II. HISTOIRE DE LA LEGISLATION. - Elle sera composée sous une forme accessible à tous à l'aide de tableaux disposés de telle façon qu'il soit aisé pour le public de distinguer les dispositions essentielles de chacune des grandes lois scolaires.
III. HISTOIRE DES ETABLISSEMENTS D' ENSEIGNEMENT PRIMAIRE. - Pour donner une idée de ce qu'on été les maisons d'école, en remontant aussi loin que possible, on exposera des représentations d'anciennes maisons d'écoles. Ces représentations consisteront en gravures, dessins et photographies qui figureront soit l'ensemble du bâtiment scolaire, soit ses diverses parties : salles de classe, logement du maître, préaux et annexes diverses. Le mobilier scolaire et le matériel d'enseignement pourraient être représentés par quelques spécimens bien caractéristiques.
On formera aussi une collection des livres qui ont été le plus en usage dans les anciennes écoles, et, s'il est possible, une collection des cahiers de devoirs faits par les élèves.
IV. HISTOIRE PAR L' IMAGE DE L' ENSEIGNEMENT PRIMAIRE. - Cette exposition comprendra une suite de portraits des éducateurs français, des scènes de la vie de l'enfance, des scènes de la vie de l'école retracées par la gravure, la peinture et la sculpture.
Les dispositions qui précèdent, que j'ai adoptées d'accord avec la Commission, fixent les grandes lignes du plan d'organisation de l'exposition du Ministère de l'Instruction publique et de l'exposition rétrospective de l'enseignement primaire.
Je vous prie , Monsieur le recteur, d'inviter les fonctionnaires placés sous vos ordres à prendre dès maintenant les dispositions nécessaires pour rassembler les matériaux et documents, qui devront être soumis à la Commission départementale d'abord, puis à la Commission académique aux dates que vous aurez fixées.
Recevez, Monsieur le Recteur, l'assurance de ma haute considération.

Le Ministre de' l'Instruction publique et des Beaux-Arts,

Georges LEYGUES

ANNEXE

MONOGRAPHIES DES ECOLES PRIMAIRES SUPERIEURES

Les monographies des écoles primaires supérieures seront faites sur le plan ci-après :
I. HISTORIQUE. - 1° Ecoles analogues ayant existé antérieurement dans la localité ;
2° Création de l'école : documents officiels, délibérations du Conseil municipal, du Conseil départemental, du Conseil général, arrêtés ministériels ;
3° Construction et appropriation des locaux : part de la commune, du département et de l'Etat dans la dépense. Frais d'acquisition du mobilier scolaire et du matériel d'enseignement.
4° Changements survenus depuis la création jusqu'en 1899 : dans l'organisation matérielle ( agrandissement, classes, préaux, ateliers, dortoirs, etc., ) ; dans le personnel ( créations ou suppressions d'emplois ) ; dans l'enseignement ( nouvelles matières ajoutées aux anciens programmes, créations de sections spéciales à l'agriculture, au commerce, à l'industrie )
II. RECRUTEMENT. - Article 38 du décret du 21 janvier 1893. Ses effets au point de vue du nombre et de la qualité des élèves. Graphique de la population scolaire, soit depuis la fondation, soit pendant la période 1898-1899. Causes de prospérité ou de décadence.
III. ORGANISATION PEDAGOGIQUE. - Programmes, directions pédagogiques et emplois du temps antérieurs et postérieurs au décret et à l'arrêté  du 21 janvier 1893. Conférences littéraires et artistiques ; enseignement scientifique par l'aspect ; excursions scolaires ; visites de musées, d'usines, d'exploitations agricoles, etc..
IV. DISCIPLINE ET EDUCATION. - Récompenses et punitions. Jeux, concerts, fêtes dans l'école. Moyens employés pour associer le personnel de l'école, les autorités locales, les familles à la discipline générale de la maison. Réunions de l'assemblée des professeurs, du comité de patronage, de la délégation cantonale. Livret de correspondance avec les familles.
V. RESULTATS. - Examens et concours. Destination et placement des élèves. Comparaison entre la carrière des parents et celle des enfants.
 

 

 

 

ACCUEIL

HAVERNAS

ANNUAIRE  SITES

CONTAC