...........

LES SENTIERS DE LA MEMOIRE

HISTOIRE D'HAVERNAS

Histoire des maires

Les maires d’Havernas depuis la fin du 18° siècle

 
 

1. Au 18° siècle
 

     Au 18° siècle, les villages n’avaient pas de maire. Les magistrats des paroisses rurales sont la plupart du temps réduits à deux : le collecteur de la taille et le syndic qui sont habituellement élus par l’assemblée générale des habitants. Le syndic est sous l’autorité du subdélégué de l’intendant de la province et le représente en ce qui concerne l’exécution des lois, l’ordre public, la milice ou les travaux de l’état. A Havernas, les familles HERONDART et TAVERNIER se partagent la fonction au 18° siècle. Charles HERONDART (1687-1754), laboureur, est lieutenant syndic dans la première moitié du siècle pendant que son fils Charles François HERONDART (1720-1757) est greffier et huissier royal. Par la suite, on trouve Antoine TAVERNIER (1706-1771), laboureur, syndic et son frère Charles TAVERNIER (1713-?), lieutenant d’Havernas qui mit en oeuvre la rédaction des cahiers de doléances en mars 1789.

 

 2. Pendant la période révolutionnaire.


      Le désordre des municipalités est tel qu’une réforme est envisagée dès 1750 mais ce n’est qu’en 1787 qu’un édit uniformise l’administration de toutes les communautés. Une circulaire de 1788 prescrit la tenue d’un registre des délibérations et impose aux municipalités de se trouver un local pour y tenir les réunions et déposer les archives. Malheureusement, on ne possède pour Havernas les registres qu’à partir de 1827 et les résultats des élections qu’à partir de 1834.

     Des élections ont lieu en 1787 mais la mise en place est difficile dans les villages. Les municipalités suspendirent vite leur activité dans l’attente de la réunion des états généraux. Havernas rédige alors ses cahiers de doléances sous la direction de Charles TAVERNIER, toujours lieutenant de justice et élit deux députés pour représenter le village à l’assemblée du tiers-état du bailliage d’Amiens : il s’agit de François CALAIS et de  Jean-Baptiste TAVERNIER ( fils ou neveu de Charles ), tous deux laboureurs. Ces deux députés avaient probablement été également élus aux élections municipales d’Havernas de 1787.

     La première grande loi municipale est votée en décembre 1789. Les “agents municipaux” seront élus au suffrage censitaire parmi les plus riches de la commune. Des élections auront lieu en février 1790, en novembre 1791, en novembre 1792 où Havernas élit le cultivateur Nicolas DELUCHEUX . Jean-François PETIT, chantre et maître d’école est élu en 1794.

     En 1795, les municipalités sont remplacées par des entités cantonales, chaque commune élisant un agent municipal qui la représente au canton. Havernas choisit  Joseph CALAIS , cultivateur, puis Joseph HERONDART, charron, en 1797 et enfin Pierre PATOUX, cultivateur, en 1798.

 

3. Les premiers maires sont nommés en 1800


     C’est Bonaparte qui fixe durablement les structures de l’administration. En 1800, les maires du Consulat remplacent les agents municipaux du Directoire. Joseph CALAIS qui venait d’être élu agent municipal, devient maire provisoire.

  Les maires des communes de moins de 5000 habitants seront nommés par le préfet. L’exercice du pouvoir municipal est désormais solitaire mais soumis au préfet. Le conseil municipal élu au suffrage censitaire n’a qu’un rôle de consultation.

  Joseph FROMENT (1754-1821), cultivateur, est nommé par le préfet en 1800. Le premier renouvellement a lieu en 1808 avec la nomination de Pierre PATOUX (1751-1822) qui avait été agent municipal en 1798. Bonaparte, devenu empereur, favorise le retour des nobles au pouvoir et à Havernas, le châtelain Xavier DEMONS (1776-1857), issu des de Mons d’Hédicourt, est nommé maire de 1812 à 1830. La révolution passée, le pouvoir n’avait pas changé de main...

   Xavier Demons, célibataire, résidant souvent à Amiens, est suspendu en 1830 et remplacé par Jean-François LEROY (1782-1856), cultivateur. Dès 1837, Edouard DE BRANDT dont le père avait épousé une soeur de Xavier DEMONS, entre au conseil unicipal mais le mandat de maire est confié en 1840 à Jean-Baptiste THUILLIER puis, en 1843, à Augustin THUILLIER (1816-1884) qui oeuvrera pour la construction de l’école terminée en 1847. Le bâtiment abrite également la mairie. (On ne sait pas où se réunissait le conseil municipal avant 1847 )

 

4. Une dynastie municipale : les DE BRANDT ( 1848-1977 )


   
 On peut en effet parler de dynastie municipale pour la famille DE BRANDT qui donnera à Havernas six maires pendant près de 130 ans.

  C’est, curieusement, le suffrage universel adopté le 2 mars 1848 qui voit le retour du château à la mairie. Les premières élections au suffrage universel  à Havernas sont annulées pour irrégularités: nous sommes en juillet, c’est la période de la moisson et des électeurs font porter leur bulletin par un parent ou “pire” par des femmes.

  - Edouard DE BRANDT (1802-1867) remporte les nouvelles élections de septembre 1848 puis il est élu par les conseillers municipaux. L’élection des maires est de courte durée puisque dès 1852, les maires sont à nouveau nommés par le préfet et peuvent, de surcroît, être choisis en dehors du conseil municipal. On leur demande de ne pas se présenter aux suffrages des électeurs pour ne pas risquer d’être désavoués. Edouard DE BRANDT, élu en 1848, continuera à être nommé par le préfet puis son fils lui succédera en 1865.

  - Charles DE BRANDT (1840-1914), nommé en 1865, sera toujours maire en 1871 quand on retourne à l’élection du maire par le conseil municipal et le restera pendant 49 ans jusqu’à sa mort en 1914. Son long mandat sera marqué par la construction de la nouvelle église en 1876.

  - Edouard DE BRANDT (1870-1940) sera maire de 1914 à 1940. Son mandat verra l’arrivée de l’électricité à Havernas. A sa mort,pendant la guerre, l’adjoint Emile Moutardier fera office de maire délégué pendant 2 ans.

   - Charles DE BRANDT (1899-1959) d’abord nommé en 1942, sera réélu jusqu’en 1959. C’est pendant son mandat que seront réalisés les branchements en eau potable.

  - Sa femme Henriette DE BRANDT (1902-1975) maire de 1959 à 1975 puis sa fille Sabine DE BRANDT épouse DE FRANCQUEVILLE, maire de 1975 à 1977 termineront la dynastie.

 

La famille DE BRANDT était arrivée au pouvoir en 1848 alors que la population d’Havernas était au plus haut ( 445 hab.). Le long déclin de la population jusqu’à la fin des années 60 ( 133 hab. en 1968) explique sans doute la durée de son “règne”. Une population vieillissante et non-renouvelée ne pouvait amener le changement.

 

5. Le renouvellement  ( depuis 1977 )


  
  Les élections de mars 1977 marque un tournant dans la vie municipale avec l’arrivée au conseil municipal d’une majorité de conseillers qui ne sont pas originaires d’Havernas. Le développement d’Havernas commencé en 1972 avec le lotissement “Les verts prés” se poursuit et la population se renouvelle beaucoup. Le village passe de 143 habitants en 1975 à 355 habitants en 1990. ( 148% d’augmentation en 15 ans ).

  Un instituteur, Michel VOITURIER l’emporte en 1977. Il démissionne en 1985 et provoque donc une élection partielle qui fait entrer au conseil Dominique PROYART, instituteur à Havernas depuis la création d’une 2° classe en 1981. Un cultivateur reprend à cette occasion la mairie : Henri DEBRIL sera maire de 1985 à 1989.

  En 1989, Dominique PROYART sera élu maire à 32 ans puis réélu en 1995, en 2001 et en 2008


 

ACCUEIL

HAVERNAS

ANNUAIRE  SITES

CONTACT